Émilia Righetto, du courage, de l’ambition, du talent

27 mai 2019

 news René Mathez

Inside

Elle gère l’administration de l’entreprise : Émilia est un pilier de René Mathez SA, qu’elle a contribué à faire progresser sans jamais perdre le feu sacré. Vénitienne fille de restaurateur, épouse d’hôtelier, rien ne la prédestinait au secteur du bâtiment ; mais le destin est passé par là et lui a offert une circonstance opportune, qu’elle a saisie avec sagacité. Six questions posées à cette collaboratrice devenue une précieuse associée.

R.M. Comment êtes-vous arrivée chez René Mathez SA ?
E.R. C’était il y a trente ans. Jeune maman, j’ai dû affronter le décès de mon mari. Il me fallait rapidement un emploi pour subvenir à mes besoins et ceux de ma fille. Suite à ma postulation spontanée, Monsieur Mathez m’a engagée avec pour mission de reprendre l’administration de l’entreprise, alors qu’il était à l’étranger. Sa confiance m’a touchée et je me suis investie à 100 % pour lui.

Quelle(s) fonction(s) occupez-vous actuellement ?
Depuis mon arrivée en 1991, je suis responsable de l’administration, y compris comptable.
Au fil des années, j’ai mis en place une organisation permettant une gestion fine de l’entreprise et de nos ressources humaines, grâce à des outils informatiques développés pour nous. J’ai le privilège de travailler en étroite collaboration avec Eric Lumbreras, notre directeur général, dont la disponibilité est précieuse dans un contexte technique et administratif de plus en plus complexe.

À quoi attribuez-vous le succès de René Mathez SA ?
Sans aucun doute l’esprit d’équipe ; l’entreprise est humainement très soudée. Notre politique de recrutement vise le long terme, avec de réelles possibilités d’évolution de carrière. Nous investissons dans notre propre matériel, ce qui permet non seulement plus de réactivité, mais aussi d’intervenir sur le terrain dans d’excellentes conditions.
Nous accordons une grande importance à la qualité irréprochable de nos travaux, ce que nos clients architectes ou maîtres d’ouvrage apprécient. Leur fidélité est notre fierté et nous mettons tout en œuvre pour les satisfaire, à tous niveaux de la relation d’affaires.

Comment se porte le marché ?
Je ne vous cache pas ma préoccupation devant l’érosion des prix. Nous sommes confrontés à une demande qui privilégie coûte que coûte l’aspect économique, au détriment de la qualité. Certaines entreprises, pour survivre provisoirement ou par opportunisme naïf, acceptent des chantiers à perte, ce qui met en difficulté les acteurs respectueux des bonnes pratiques. Certains groupes de BTP nous imposent souvent une concurrence déloyale en ayant recours aux travailleurs détachés. Il y a également un grand problème avec le travail illégal, qui n’est pas combattu comme il se doit et déstabilise le marché.

Comment réagit René Mathez SA face à cette situation
Éric Lumbreras, notre directeur général, défend fermement notre vision du métier : une prestation de qualité réalisée dans les règles de l’art, le respect des travailleurs et du projet, une compétitivité obtenue par l’organisation et l’intelligence dans la planification des chantiers. Nous entretenons des liens de confiance avec une clientèle fidèle, qui partage nos valeurs. Pour ma part, j’effectue une gestion financière pointue, prudente, notamment pour les recrutements et les investissements.

Si vous aviez une baguette magique, que feriez-vous ?
Je ferais en sorte qu’il y ait plus d’équité, que les métiers artisanaux soient bien protégés, que les valeurs humaines et la qualité ne soient plus sacrifiées au profit de l’argent. Je privilégierais tout ce qui peut assurer la relève en motivant la jeunesse avec de belles perspectives et la valorisation du métier. Tout cela est possible !


articles liés