Projet urbain des Sciers, René Mathez construit les montées G1-G2-G3

28 octobre 2019

 news René Mathez

Inside

Notre entreprise a été mandatée pour réaliser le gros œuvre de l’un des immeubles de cet important programme de 700 logements, dont les premiers seront livrés en 2020. Les Sciers se situent sur la commune de Plan-les-Ouates, en bordure ouest de la route de Saconnex-d’Arve, à proximité des routes de La-Chapelle et de Saint-Julien.
Notre contremaître Helder Da Fonseca, responsable du chantier, répond à nos questions.

Helder, quel est votre parcours, votre position chez René Mathez et vos fonctions sur le chantier des Sciers ?
J’ai intégré l’entreprise René Mathez il y a douze ans, où j’ai débuté en tant que maçon. De 2012 à 2016 je me suis engagé dans un plan de formation professionnelle spécifiquement suisse. Après avoir obtenu mon CFC article 32* de maçonnerie, j’ai poursuivi avec une qualification de chef d’équipe, puis un brevet fédéral de contremaître. J’occupe actuellement ce poste, notamment sur le chantier des Sciers, auquel je suis affecté à 100 % de mon temps.

Quelle est votre mission sur le programme des Sciers ?
Nous sommes responsables du gros œuvre et maçonnerie d’un ensemble de trois montées, de 3, 5 et 7 étages. Plusieurs entreprises du même métier interviennent simultanément sur les différents bâtiments du complexe, ce qui nécessite une certaine organisation, notamment en raison de la dominante blanche des façades. Nous prenons de grandes précautions pour limiter la poussière des travaux.

Comment êtes-vous structurés sur place ?
Je dispose d’un bungalow de chantier, qui constitue notre quartier général. Une fois par semaine, j’y reçois les architectes et ingénieurs, pour apporter des réponses aux questions qui surgissent. J’y gère également la logistique, la commande de matériaux et matériels.
Sur les Sciers nous occupons une trentaine d’ouvriers. Je passe l’essentiel de mon temps sur le chantier, où je contrôle et dirige les travaux.

Quelle sera la durée de ce chantier ?
Le premier coup de pioche a été donné en avril 2019, et nous avons planifié la fin des travaux au début 2020. Actuellement, nous sommes dans le timing et nous n’avons pas rencontré de difficultés particulières.

Quelle est la force de René Mathez, selon vous ?
La qualité, sans aucun doute. Nous travaillons avec des méthodes et du matériel moderne, mais toujours dans les règles de l’art de la maçonnerie. Notre bonne organisation permet d’assurer non seulement une finition, mais également un prix compétitif.

Qu’est-ce qui vous motive dans votre métier ?
Il est passionnant techniquement, mais aussi très riche humainement. Chez René Mathez, les collaborateurs s’entendent bien, le climat de travail est très agréable. C’est probablement un des secrets de la réussite de cette entreprise. Dans ce cadre, gérer une équipe pour mener à bien la mission qui m’est confiée est un plaisir véritable, qui compense largement les responsabilités que cela suscite. Je suis très bien chez René Mathez, et suis heureux de pouvoir apporter satisfaction à nos clients, tout en travaillant dans de bonnes conditions.

* L’art. 32 est une formation destinée à des adultes au bénéfice d’une expérience professionnelle importante dans la profession visée, l’article 32 de l’Ordonnance sur la formation professionnelle permet d’obtenir, en emploi, le même titre professionnel que celui couronnant un apprentissage.


articles liés